Hydrantman est engagé à Maîtriser le feu pour protéger la forêt et préserver l'eau dans l'Himalaya et au Népal en particulier.
Return to site

L'eau, un poison mortel au Pakistan

ARTE Journal

· Eau,Divers
De L’Inde au Népal, du Népal à la France : les tribulations du manuscrit de la Perfection de sagesse en huit mille vers, Inde, XIe siècle
Selon un récent rapport, la pollution de l'eau au Pakistan est à l'origine de 40% du nombre total de décès dans le pays. Les eaux souterraines pakistanaises sont fortement chargées en métaux lourds et en arsenic. Cette contamination est à l'origine de nombreuses maladies, comme la diarrhée, la fièvre typhoïde, les vers intestinaux ou encore l'hépatite.
On estime que 250 000 décès d'enfants surviennent chaque année au Pakistan en raison de ces maladies. Dans la plus grande province, le Pendjab, les autorités ont pris conscience des risques liés à l'eau et ont lancé un programme de plusieurs milliards de roupies pour fournir de l'eau potable aux communautés marginalisées. Le projet intitulé "Une eau potable propre pour tous", doit être dupliqué à travers tout le pays grâce à des usines de filtration.
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK

Protection de l’eau douce et potable dans des régions du monde en pénurie et pour commencer au Népal.