• Avec le "Green Fire"

    pour promouvoir la charte de HYDRANTMAN

    "Maîtriser le Feu pour Protéger la Forêt afin de Conserver et Protéger l'Eau"

    "Carburation du gaz de bois produit par pyrolyse"

  • Avec le gaz de bois produit par pyrolyse dans le

     

    "GREEN FIRE"

    50 % de biomasse sauvée !

    Les performances du "GREEN FIRE"

  • POUR PROTÉGER LA FORÊT, IL FAUT MAÎTRISER LE FEU !

    • La fabrication clandestine de charbon de bois détruit la forêt.
    • Le mauvais rendement des systèmes de cuisson et de chauffage nécessite trop de biomasse et  produit des fumées toxiques, irritantes, responsables de pathologies graves des yeux et des poumons.
    • En mai 2015, le projet HYDRANTMAN a réalisé une étude approfondie de la relation entre l'eau, la forêt et le feu.
    • Octobre et novembre 2015, après une visite dans l'épicentre des tremblements de terre des 25 avril et 12 mai 2015 dans le district de Manaslu pour évaluer la situation des ressources en eau potable entre 1500 et 4500 m d'altitude, Jean Garrigues comprend la nécessité de mettre tout action dans une charte de protection de l’environnement définie par un cercle vertueux entre feu d’eau, forêt et feu de cuisine.
    • Décembre 2015 naissance de la charte d e HYDRANTMAN:
      Protéger l'eau - Protéger la forêt - Maîtriser le feu.
    • Janvier 2016 Jean Garrigues, notre président et notre fondateur, ont créé un four écologique, inspiré du gazogène, pour cuire des aliments à la biomasse comprimée sous forme de pellets et de petit bois.
    • Février 2016, de Suisse, nous avons développé les prototypes de ce poêle.
    • Mars et avril 2016, les tests ont été effectués en Suisse et au Népal avec de nombreux ajustements. Nous avons enregistré une économie de biomasse de 50% par rapport au charbon de bois!
    • En avril 2016, le poêle a été présenté avec succès aux autorités enthousiastes du gouvernement du Népal.
    • Octobre 2016 Plusieurs foyers au feu GREEN FIRE fonctionnent actuellement dans des familles népalaises vivant dans la chaîne de montagnes du Manaslu, à 8163 mètres d'altitude, dans le district de Gorkha.
    • • En mars 2017, Jean Garrigues s'est rendu au Vietnam pour commander et faire réaliser une première série de 400 feuillages GREEN FIRE. Ils seront disponibles fin 2017
      • En mars 2017, Jean Garrigues commande deux machines en Chine.
      Le premier est un crucher pour produire du bois broyé et de la biomasse.
      La seconde à faire des pellets de cette bio masse.
      Les machines sont livrées à Katmandu en avril 2017
      • En mai 2017 à Katmandou, Jean Garrigues organise une réunion de tous les utilisateurs des prototypes GREEN FIRE du District de Gorkha. Les utilisateurs expriment leur grande satisfaction et présentent leurs résultats en termes de consommation de petit bois.
      Ce résultat est extraordinaire car il semble que ces fours consomment 75% moins de biomasse par rapport au feu ouvert traditionnel. Les enfants et les adultes ne souffraient pas de patologies dues aux émanations. Ils expriment leur désir de garder ces poêles. Ils disent simplement que la coupe de petit bois est un peu difficile d'autant plus qu'il faut surveiller le feu et l'alimenter en permanence pour que la pyrolyse produise du gaz de bois.
      • En mai 2017, les machines à produire des pellets sont montées et une formation de 15 jours est donnée à Suresh Gurung pour leur utilisation.
      Les premiers pellets sont produits à Katmandou! (regardez les vidéos)
    • • • En janvier 2018, 400 GREEN FIRE arrivent à Katmandou et sont entreposés dans une pièce à l’écart des voyageurs. Les changements politiques nous obligent à nous adapter aux nouvelles règles de coopération, en particulier dans le domaine de la fiscalité.
      • De février à avril 2018, nous recherchons un représentant fiable et compétent sur place.
      L'idée est d'étendre notre action non seulement au Népal, mais également aux pays voisins, politiquement stables et très exigeants.
      • En mars 2018, nous trouvons un jeune homme d'affaires bangladais très impliqué dans la protection de l'environnement dans son pays et qui importe au Népal du poisson séché issu d'une production durable et équitable.
      • M. Hossen Sabuj est diplômé en gestion de l’Université du Mexique.
      • Le 27 avril 2018, Jean et Evolène Garrigues rencontrent M. Hossen Sabuj à Katmandou (voir la vidéo).
      • Avril et mai 2018, Jean et Evolène Garrigues passent une semaine en haute montagne, au centre géographique de l'Himalaya, pour préparer les bases en ciment de 3 GREEN FIRE. Après une démonstration au temple bouddhiste de SAMAGAON à 3600 mètres d'altitude, ils sont donnés respectivement au plus vieux Lama âgé de 91 ans pour sa cuisine, à Lama Ula Jigme, chef administratif et spirituel de la vallée, et à la Loge Manaslu pour sa cuisine.
All Posts
×