Hydrantman est engagé à Maîtriser le feu pour protéger la forêt et préserver l'eau dans l'Himalaya et au Népal en particulier.

HYDRANTMAN

Communiqué de presse

HYDRANTMAN est une association de femmes et d'hommes suisses, européens, et népalais, soucieux d'apporter des solutions à moyen et long terme autour de la problématique des ressources en eau potable dans l’Himalaya et au Népal en particulier.

Séismes de 2015 et appels au secours

A la suite des séismes des 25 Avril et 12 Mai 2015, Nos amis népalais de "Village Support", association humanitaire népalaise, connaissant les compétences et l'engagement en matière d’ingénierie projets pluridisciplinaires, et particulièrement axée sur l'eau de notre président fondateur Jean Garrigues, l'ont appelé au secours car sur place en montagne, la structure des sols en profondeur avait tellement été bouleversée, que nombre de villages se retrouvaient sans eau. Une "guerre" de l'eau inter villages et inter castes couvait...

Pour répondre à la demande qui nous était formulée et comprenant que l'aide devrait être pensée à long terme, nous avons engagé une étude de six mois sur tous les aspects géologiques, historiques, sociologiques, géopolitiques, hydrologiques, sanitaires et Hydro-biologiques.

Le thème de notre action pluridisciplinaire s’est ainsi révélé dans la défense du cercle vertueux suivant :

Pour protéger et conserver l’eau, il faut protéger et conserver la forêt et donc maîtriser le feu de cuisson utilisant presque exclusivement le bois par coupe et le charbonnage.

Comment est né le projet « Green Fire »

Le rôle déterminant de l’Himalaya sur le devenir des ressources en eau potable, pour l’ensemble de l’humanité, nous a conduit au Népal.

Au Népal, en altitude, entre 2000 et 4500 mètres,la déforestation est un problème majeur.

  • Le déboisement intensif entraîne des changements climatiques, l’épuisement des sols et l’appauvrissement des ressources en eau potable.
  • La fabrication clandestine de charbon est une des causes de cette destruction massive dans les pays pauvres. Elle multiplie les agressions envers la forêt, d'autant plus que, les systèmes précaires de chauffage et de cuisson nécessitent beaucoup de biomasse.
  • La mauvaise combustion des mêmes installations produit des fumées toxiques et irritantes responsables de graves pathologies des yeux et des poumons. Après 20 années de désordres politiques, les autorités tentent de reprendre la main sur ce problème de santé publique et s’ouvrent aux propositions pour la protection de la forêt et de l'eau et des populations.

Pour Hydrantman, maîtriser l’utilisation de la matière première pour faire du feu, est un premier pas pour préserver la forêt, sensibiliser la population de la façon la plus simple qu’il soit, tout en offrant un meilleur confort.

Le "Green Fire" 30 à 50% d'économie de biomasse! Source F.A.O.

  • Le « GREEN FIRE », conceptualisé par Hydrantman, mis au point avec les Népalais, pour ce qui concerne le respect des traditions familiales autour du feu, est un fourneau écologique inspiré du gazogène sur les bases des études de la F.A.O. Il permet de cuire les aliments avec de la biomasse compressée sous forme de granulés de bois dits «Pellets», de petit bois. Les tests réalisés en Suisse et au Népal, après de nombreuses mises au point, confirment une économie de biomasse de 30% à 50% !
  • Le granulé de bois ou «pellet» est un combustible 100% naturels, Combustible homogène, sec, dense et fluide avec un pouvoir calorifique important deux fois plus que le charbon de bois Il provient essentiellement du compactage de produits connexes de scieries tels que la sciure et les copeaux, le broyage des petits bois de forêt issus des coupes d’éclaircissement, etc. Il est facile à stocker et à transporter. Cet approvisionnement garantit une ressource locale saine dans le but de préserver la forêt, protéger les sols et donc l'eau potable.
  • HYDRANTMAN contribue dans les hauts plateaux Himalayens du Népal, à l’organisation de rencontres pour sensibiliser la population et plus particulièrement les autorités locales ; propose des plans d'actions, des initiatives pluridisciplinaires, élémentaires et éco-responsables.

Hydrantman a progressé grâce à 40 000€ de dons …

  • Les deux premières années avec un budget de près de 40 000 € entièrement couvert par des dons, Hydrantman à agit :
  • Création des échantillons.
  • Achat de petites machines et des outils pour produire des pellets et faire des tests.
  • Formations de népalais à la présentation et au concept du « GREEN FIRE »,
  • Présentations devant des officiels et dans les villages de montagne du district de Gorkha.
  • Engagé deux familles de montagnards pour un test sur 1 ans à raison de deux repas par jour avec pesée de la biomasse consommée.
  • Mise au point définitive du fourneau et lancé une précommande de 400 fourneaux.
  • Finalisation des tests avec une petite production de pellets sur Katmandu.

Création d’une coopérative de femmes montagnardes dans le district de Gorkha

L'opération "GREEN FIRE" est engagée sur le district de Gorkha dans le Nord du Népal sur les épicentres des séismes des 25 Avril et 12 Mai 2015. Cette zone est sous développée comprend le massif du grand Manaslu 8163 m.

  • Créer une coopérative de femme autour d’une activité durable, équitable et solidaire, basée sur une économie locale et non dépendante du tourisme.
  • Équiper cette coopérative, d’un outil de production de pellet, tout en un, pour une production de qualité afin d’obtenir les meilleurs rendements dans les « GREEN FIRE »
  • Permettre à des femmes formées spécifiquement, d’apprendre à gérer la source de biomasse, à la stocker à produire des pellets et les stocker et à les vendre comme combustible.
  • Confier à ces femmes la diffusion et la vente des pellets accompagné d’un savoir faire et du message de protection environnemental, auprès des autres femmes et hommes des villages grâce aussi à la mise à disposition en prêt à chaque client, d’un ou plusieurs fourneaux « GREEN FIRE » dont elles fabriquent les bases en ciment armé.
  • Les femmes de la coopérative pourront aussi produire, pour transporter et livrer les pellets, des sacs en fil de PET déroulé, lesquels sacs seront consignés. Selon les techniques mises au point et testées par HYDRANTMAN.

Le programme, le budget et le financement

Pour couvrir cette zone nous pensons réaliser dans les 3 ans, un minimum de 3 unités de production de "pellets" et de socles en ciment armé du

GREEN FIRE"

  • Nous avons donc besoin de terrains pour recevoir des constructions au modèle anti sismique pour abriter le matériel, les réserves de biomasse, les réserves de "pellets" et abriter les personnes en charge de la production.
  • Nous devons aussi acquérir du matériel plus performant pour la fabrication des pellets. Pour des questions de coûts et de transport les matériels seront commandés en Chine voisine. Le financement prend aussi en compte la formation des personnes qui seront employées par la coopérative.
  • Cette formation consiste à faire fonctionner le matériel mais aussi savoir monter, démonter, réparer...
  • Le calcul et la projection budgétaires à été établie poste par poste sous forme de tableurs Excel et à disposition des organismes donateurs et de la presse.

Pour la première année, (2018 - 2019) et l'implantation de la première unité, notre budget se répartit comme suit :

· Production et diffusion de 400 fourneaux et leur socle: 24 000 CHF

· Lancement de l'opération "Pellets" 271 000 CHF

· Charges fixes sur les sièges de Katmandu et de Suisse: 25 000 CHF

Soit un total de 320 000 CHF soit 338'000 US$ ou 272'000 €

Une recherche et une collecte de dons est engagée depuis le 26 mars auprès de sites participatifs, auprès des organismes publics et privés et des entreprises pour un mécénat.

A ce jour 3% ont été couverts.

Sur 3 années, 3 unités de production! Perspectives d’impact !

Pour couvrir cette zone nous pensons réaliser dans les 3 ans, un minimum de 3 unités de production de "pellets", de sacs et de socles en ciment armé du "GREEN FIRE"

  • Les premiers résultats de l'impact sur la santé des habitants seront immédiats!
  • Des résultats économiques vont impacter une économie locale, équitable et solidaire non tributaire de l'économie du tourisme.
  • Les premiers résultats de l'impact sur l'environnement seront quantifiables à partir de 10 ans! c'est donc un challenge à moyen et long terme. C'est pourquoi il faut commencer!

 Coordonnées:

HYDRANTMAN Swiss Association Avenue de Bel-Air 25 1814 La Tour-de-Peilz SUISSE

Téléphone GSM Jean Garrigues président : +41 79 244 57 18

Téléphone fixe: +41 21 944 31 36
Mail personnel: jeangarrigues4@gmail.com

Annexes

· N'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements info@hydrantman.com

· Retrouvez nous sur notre site www.hydrantman.com

· KIT PRESSE illustrations libres de droit

· Sur notre revue de presse sur http://www.hydrantman.com/actualite-et-environnement

· Retrouvez nous sur FaceBook

· Sur Linkedin

· Sur Twitter

· Sur YouTube HYDRANTMAN Swiss Association (nombreuses vidéos)

· HYDRANTMAN est membre de l’organisation WIPO GREEN de L’O.M.P.I -W.I.P.O. Organisme lié à l’ONU pour la propriété industrielle.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK

Protection de l’eau douce et potable dans des régions du monde en pénurie et pour commencer au Népal.